[creation site internet] [logiciel creation site] [creation site web] []
[]
[Accueil]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 3]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]

De belles randonn�es sur les sentiers qui longent le volcan et croisent la coul�e de lave de 1993. Le sentier, sur 2 kilomêtres est facile, plat et couvert de sable qui a été expuls� par le volcan depuis 1968. La végétation est pauvre, principalement des foug�res. Au bout du sentier une montée sur la coul�e de lave, un peu plus sportive  que le reste de la randonn�e mais nos efforts sont récompensés par la vue splendide : d’un c�t� le lac Arenal, � gauche la forêt tropicale et droit devant nous, le volcan. De temps en temps, différentes manifestations, des grondements et des explosions de fum�e nous rappelle que le volcan est encore bien actif.

 Du c�t� de Chachagua la végétation a pris le dessus sur la civilisation. La vue de El Castillo, minuscule village bien placé sur le versant nord de la montagne, nous permet d’admirer les belles coul�es de lave rouges sur le volcan. Malheureusement pour nous, nos 3 nuits nuageuses ne nous permettrons pas de jouir de ce spectacle nocturne para�t-il f�erique. Les gros nuages arrivent tous les fins d’après midi vers 16 heures et cachent le volcan.

  

La Fortuna, c�l�bre pour son volcan en activit�, sa forme conique et ses �ruptions r�guli�res : un spectacle permanent. dès notre arriv�e, nous d�cidons de passer plus de temps ici, s�duits par cette paisible bourgade et ses environs. La ville en elle même manque de charme et nous trouverons h�bergement dans une des 6 cabinas da la villa Jospiek dans le petit village de Chachagua (j’adore le nom !) Un peu rustique certes, mais donnant sur le volcan, dans un joli jardin avec une belle piscine, calme et si bien accueillis par nos hôtes. Gr�ce au très beau temps que nous avons pendant notre séjour � La Fortuna, nous avons la chance (si l’on en croit les dires des nombreux voyageurs que nous avons rencontré)  de profiter de vues splendides du volcan El Arenal, avec des jets de fum�es, des explosions et de terrible grondement : une immense casserole en train de bouillir !

Costa Rica : Le Nord 1

Heureux qui, comme Ulysse...