[creation site internet] [logiciel creation site] [creation site web] []
[Accueil]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 3]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 1]
[Page 2]

Une route d’une v�ritable beaut� qui traverse une terre riche et fertile. Les montagnes surplombent les champs et les cours d’eau, le matin le brouillard et le froid réveille la campagne mais dès l’apparition du soleil, l’air est r�chauff� et la vie intense reprend. Bains dans les rivières, chargement de l�gumes sur les camions, labour dans les champs. Une grande partie de la population vit directement de l’agriculture. Gr�ce aux plaines fertiles de l’Irrawaddy et l’eau qui tombe en abondance pendant la mousson, le pays b�n�ficie d’une grande vari�t� de cultures : riz, coton, ma�s, canne � sucre, s�same, bl�, arachides, caoutchouc, haricots, noix de cajou et bien s�r le teck. Le Myanmar poss�de �galement des richesses naturelles comme le plomb, l’étain, le cuivre, du gaz et même du p�trole. N’oublions pas les gisements de pierres pr�cieuses dans lesquels travaillent les ouvriers dans des conditions mis�rables et qui sont, �videmment totalement ferm�s au tourisme. Donc un pays riche qui reste pauvre mais non mis�rable.

D�part de Bagan pour InLà en taxi,

Un voyage inoubliable. Je sens encore les secousses, j’avale encore la poussi�re ! Ce voyage est dur, très dur, une route longue, très longue et en très mauvais état. dès le d�part, un détour de plus d’une heure due aux inondations terribles de la derni�re mousson. Un pont s’est �crouLà et nous empruntons des chemins de terre avec d’énormes pierres au milieu de la chauss�e, des voies où une voiture passe � peine, et des camions, des bus et des pick-up charg�s au-deLà du maximum. Vu le temps qu’il nous faut, nous d�cidons de passer la nuit � Kalaw pour repartir le lendemain en passant par Pindaya. En r�flèchissant après coup, et pour seulement quelques dollars de plus, nous aurions pu prendre l’avion. Ce voyage qui était annonc� pour 8 � 9 heures de trajet, prend facilement 14 � 15 heures. Mais cette route nous a permis d’admirer des paysages grandioses, de traverser des villages isolés et des petites villes anim�es par les marchés, d’observer les paysans dans leur champ et d�guster une ambiance loin de nos propres valeurs.


  

Myanmar Sacr� : Lac Inlay 1

Heureux qui, comme Ulysse...